Ya plus K Index du Forum

Ya plus K
La guilde Ya plus K!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Roman...qui n'en finit jamais..même de l'écrire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ya plus K Index du Forum -> Les membres -> Ya plus K se lâcher
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mtsoun


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 8

MessagePosté le: Dim 12 Oct - 03:04 (2008)    Sujet du message: Roman...qui n'en finit jamais..même de l'écrire Répondre en citant

Roman....à la Harry Potter...qui débute nulle part...et qui finit jamais.
Roman qui finit jamais parce que on n'a qu'une idée vraiment très (trop Smile ) générale de l'histoire.
Roman qu'on commence à écrire en partant du 12ème chapitre parce que ce soir là....et bien, on voulait parler de ça et pas du début.
De toute manière on ne le connait même pas le début...et puis un soir, on l'écrit, le début...
Et puis, on se demande comment raccrocher ce début à ce fichu 12ème chapitre....sans même savoir pourquoi c'est le 12ème....pourquoi pas le 13ème (ca porte malheur ? Smile )
Alors on décide de ne plus numéroter les chapitres....et on continue à en écrire au gré des plantages serveurs, au gré des soirées où on pense avoir quelque chose d'intelligent à écrire (on est peut être bien le seul Smile ).
On repense à une idée générale d'histoire...on accumule des tonnes de bouts d'histoire....on essaye que chacune se déroule avec à peu prêt les mêmes personnages.
On efface la moitié des tonnes de bouts d'histoires parce que ce soir, on a trouvé ça encore plus nul....et puis on a toujours pas d'idée générale ou alors très vague.
On essaye alors d'accrocher chronologiquement la moitié des tonnes de bouts d'histoires suivant la très vague idée générale.
On se dit que pour aléger le récit et donner un peu de rythme, on pourrait créer des flash-back.
On re-déplace tout les bouts d'histoires....et on se rend compte qu'on est quasiment revenu au point de départ (ou pas loin).
....
Alors on se met à admirer les auteurs qui vous écrivent ces histoires qu'on dévore en une soirée le soir où on sort le livre de la Fnac
.......et puis on se met à espérer que ces fameux auteurs ont, eux aussi,....des tonnes de bouts d'histoires qui remplissent leurs traitements de textes Wink .



Bref, voici un roman à la Harry Potter qui n'en finit jamais, toujours en cours d'écriture, chargé de chapitres qui vont et viennent suivant une très vague idée générale d'une histoire:


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Oct - 03:04 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mtsoun


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 8

MessagePosté le: Dim 12 Oct - 04:23 (2008)    Sujet du message: Roman...qui n'en finit jamais..même de l'écrire Répondre en citant

Tharm huma l'air.
Froid. C'était la période la plus rigoureuse au Berceau de l’hiver. Les arbres lourdement chargés de neige abaissaient leurs branchages ce qui réduisait de beaucoup la vue des plaines. En chasseur aguerri, Tharm connaissait le danger des longues chasses.
Un léger craquement sur la droite.
Frak, le fidèle familier de Tharm, se redressa rapidement, tous ses muscles tendus. Le félin trapu maintenant quasiment invisible se déplaça vers le bruit, s'éloignant peu à peu de Tharm pour disparaître derrière les sapins bordant la clairière.
Le bruit s'éloignait.
Tharm prit alors le contrôle mental de son familier. Il voyait maintenant à la place de son lion. Le bruit semblait suivre la pente qui décrivait une large courbe qui l'amènerait en contrebas sur la gauche du chasseur. Tharm rendit sa liberté à son familier et reprit possession de son corps. Il gravit quelques pas sur sa gauche et attendit, accroupi.
Frak revenait sur ses pas vers Tharm sans aucun bruit. Seules les quelques parties de son pelage qui luisaient légèrement sous le clair de lune pouvaient trahir sa présence.
Malgré ses nombreuses années de chasses, Tharm était toujours impressionné par l'aptitude de certains familiers dont Frak à se rendre, s'ils le voulaient, quasiment invisible dans toutes les situations.
Un ours apparut à une portée de flèche de Tharm.
Le pelage assez clair de l'animal pourtant déjà très massif indiqua à Tharm que celui-ci n'avait pas encore accompli tout ses cercles de savoir et d'expérience. Instinctivement Tharm regarda son propre pelage noir comme du geai.
Pourquoi fallait-il que l'accession au savoir et à une expérience toujours plus grande soit marquée par une noirceur toujours plus sombre ?
L'ours s'arrêta.
Nerveusement, il sentit l'air cherchant la preuve d'une présence étrangère. Tharm se replia un peu plus en ramenant son familier derrière lui. Le combat serait trop inégal et l'ours n'avait aucune chance de victoire face à des adversaires si puissants.
L'ours s'élança dans leur direction.
Aussi bref que l'éclair, Frak bondit et brisa la charge de l'ours. En même temps, Tharm ajustait soigneusement pour enfin décocher une flèche dont la pointe était enduite d’un poison qui allait paralyser l’ours en quelques instants.
Frak asséna deux coups d'une rare violence alors que Tharm décochait flèche sur flèche à un rythme effréné.
L'ours sentit rapidement qu’il ne gagnerait pas ce combat et se retourna pour tenter de fuir vers les arbres. Tharm décocha alors une de ces flèches qui étourdissent toute cible qui la reçoit. L'ours s’immobilisa. Le félin était déjà revenu sur lui et lui donna le dernier coup de grâce.

Frak, en arme bien huilée, revint vers son chasseur et s'assit prêt de lui comme si rien ne s'était déroulé mais Tharm devina dans ses yeux une profonde tristesse. C'était un combat inutile car l'ours n'était pas prêt.
Le cuir épais que Tharm dépècerait ravirait sûrement ses finances mais une indicible oppression grandissait en lui.

"Ne laisse jamais une proie blessée fuir" … "De tout les combats que tu engageras, il ne pourra toujours y avoir qu'un seul rescapé car le vaincu aura été terrassé"
Son vieux maître de chasse avait raison et c'était l'application de ces justes préceptes qui avait amené Tharm ici, au Berceau, vivant.

Un combat s'était achevé et un guerrier avait grandi encore un peu plus. Telle était la loi qui régnait en Kalimdor.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:16 (2018)    Sujet du message: Roman...qui n'en finit jamais..même de l'écrire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ya plus K Index du Forum -> Les membres -> Ya plus K se lâcher Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com